En prolongement d’une conférence scientifique organisée à Kinshasa le 10 mars dernier au cours de laquelle elle a présenté aux principaux leaders d’opinion scientifiques et médicaux congolais, son expertise en matière de diagnostics in-vitro, la société wallonne ZenTech a signé à Kinshasa, ce jeudi 11 août, un important protocole d’accord avec le Gouvernement congolais pour le dépistage systématique des nouveau-nés à l’échelle nationale.

Créée en 2001, ZenTech occupe actuellement 30 personnes sur son site liégeois et réalise 95% de son chiffre d’affaires à l’exportation. Avec la signature de ce protocole d’accord, c’est tout le marché sub-saharien qui s’ouvre maintenant à la société wallonne, ce qui correspond au repositionnement stratégique adopté par ZenTech en 2015. La société est spécialisée dans le développement de diagnostics de dépistage des maladies génétiques détectables dès les premiers stades de la vie.

L’accord signé ce jeudi 11 août à Kinshasa s’inscrit dans le cadre de la politique menée par son Excellence le Docteur Félix Kabange Numbi, Ministre de la Santé de la RDC. Cet accord porte dans un premier temps sur la réalisation d’une batterie de trois tests visant à détecter les risques de drépanocytose, de déficience en G-6-PD et du dosage de la TSH chez les nouveau-nés en République démocratique du Congo (RDC).

Ces trois maladies sont très présentes chez les nouveaux-nés en RDC et peuvent entraîner la mort. Par exemple, la drépanocytose touche chaque année 50.000 enfants et seul un sur quatre survivrait. "Le traitement de ces maladies est peu onéreux lorsqu’elles sont détectées à temps, à savoir à la naissance ou dans les tout premiers jours qui la suivent ; notamment pour la déficience en G-6-PD avant qu’elle n’en entraîne un coût considérable pour la santé publique", précise Alain Bosseloir, COO de ZenTech.

Alain Bosseloir, COO de Zentech

"Le traitement de ces maladies est peu onéreux lorsqu'elles sont détectées à temps"

L’expertise de la société liégeoise en néonatologie et la flexibilité des solutions proposées ont convaincu  les autorités et responsables publics congolais, dont au premier chef, son Excellence le Docteur Félix Kabange Numbi, Ministre de la Santé de la RDC.

Outre la fourniture d’équipements de laboratoire nécessaires, un important volet de formation est inclus dans l’accord-cadre signé avec le Ministre ce jeudi 11 août.

Ce protocole marque une étape majeure dans le développement de la société liégeoise qui fête en 2016 ses 15 années d’existence. « Il s’agit là pour nous d’une opportunité incomparable de développement et de croissance ;  sur un continent où, de surcroît, nous n’étions pas encore vraiment présents. Le marché de la RDC représente, par sa taille, un enjeu essentiel dans notre déploiement international » déclare Alain Bosseloir, COO. 

« Nous étions déjà présents dans une trentaine de pays via des accords de distribution. Ce sont à présent des partenariats de type Privé-Public que nous privilégions : ils nous permettent d’établir sur le long terme des collaborations et des synergies durables et de participer concrètement à la mise en place de politique néonatale à l’échelle d’un pays. Ce protocole d’accord en est la parfaite illustration, conclut-il

Jérôme Roux, Conseiller économique et commercial pour l'AWEX, est très fier de "cette belle success story dans laquelle notre bureau a accompagné l'entreprise de A à Z jusqu'à la signature de l'accord. Nous notons également avec plaisir que ZenTech souhaite à présent ouvrir un bureau de représentation à Kinshasa."

Jérôme Roux

Retour en haut back to top