El Semanario - Mercredi 13 mars 2019 - Mexico

 

Dans le cadre du processus de bancarisation et de l'utilisation de la technologie financière, le code numérique de la Banque centrale du Mexique (Banxico) a été très bien accueilli par les plateformes de vente numériques et, de manière plus large, par le système financier. Il intéresse déjà Amazon, Mercado Libre et les banques.

Le code numérique (CoDi)

Le nouveau système de paiement électronique que Banxico cherche à développer, est l'un de ses paris les plus novateurs pour tenter de réduire l'utilisation d'argent liquide dans le pays et de faciliter l’accès au système bancaire à la population, un énorme défi à relever. 
L’usage du CoDi et des codes QR pour payer dans les établissements commerciaux traditionnels et pour faire des achats en ligne a été largement accepté dans l’environnement financier mexicain. Par ailleurs, certaines sociétés étrangères se sont dites prêtes à contribuer à le développer et à étendre son usage parmi leurs clients.
Ce service permettra à toute personne disposant d'un compte bancaire d'effectuer, sans frais, des paiements en ligne et en personne par le biais de son smartphone. Par conséquent, le gouvernement d'Andrés Manuel López Obrador cherche à tout prix à attirer davantage de citoyens dans le secteur financier formel et à réduire l'utilisation d’argent liquide ainsi que les activités informelles.

Amazon et Mercado Libre en tirent parti

Amazon et Mercado Libre, deux des plus grandes plateformes de commerce électronique, suivent de près tous les processus de transformation qui se produisent dans les pays où elles opèrent afin d’en tirer parti et de favoriser le développement technologique à l’échelon local et régional. Ainsi, Amazon a été l'une des premières entreprises à approcher Banxico pour collaborer au développement du CoDi, car il représente une avancée dans la mise en place du système de paiement par QR pour ses clients mexicains.  Cependant, Mercado Libre, l'autre grande plateforme de vente en ligne d’origine argentine, a déjà exprimé son intérêt à collaborer d'une manière ou d'une autre avec Banxico dans la mise en œuvre de ce système de paiement numérique, qui viendra compléter son système de paiement déjà en place qui attire nombre d’utilisateurs.  Selon les informations du journal El Financiero, Mercado Libre a confirmé que « sa plate-forme de paiement en ligne, MercadoPago, a pris contact avec Banxico pour rechercher des solutions de paiement numérique mais qu’elle n'a pas donné plus de détails ».

Les banques traditionnelles sont également enthousiastes

Les banques traditionnelles se sont également réjouies de ce projet et le voient d'un très bon œil, car il leur permettra d’offrir un nouveau service tout en réduisant le recouvrement de leurs commissions. En outre, elles considèrent CoDi comme un élément essentiel dans la lutte contre le blanchiment d’argent et les opérations avec des ressources provenant des activités informelles.   En ce sens, Alberto Gómez Alcalá, président exécutif de l'Association des banques du Mexique (ABM), affirme que la mise en œuvre du CoDi « augmentera l’inclusion de la population dans le système financier et les transactions, tout en minimisant l'utilisation d’argent liquide». Et d’ajouter que les banques mexicaines doivent être très proactives sur la question des commissions et la recherche d'options pour les réduire progressivement. Ainsi, ce système de paiement numérique pourrait être l'une des solutions et engendrer de plus en plus d’avancées technologiques dans les services financiers.

Retour en haut back to top