Partenaires commerciaux de l’Ukraine

  • Exportations

Russie (9,2 % des export.) ;
Pologne (6,5 %) ;
Turquie (5,6 %).

  • Importations

Russie (14,5 % des import.) ;
Chine (11,3 %) ;
Allemagne (11,2 %).

L’Ukraine et la Wallonie

L’Ukraine est le 48ème client de la Wallonie avec une augmentation significative de nos exportations de 44 % en 2018. Les importations ont également augmenté de 3,9 %, l’Ukraine se classifiant à la 42ème place de nos fournisseurs.

Pour toute information concernant les investissements en Ukraine ou les importations de produits ukrainiens, consultez l’Ambassade d’Ukraine en Belgique.

Présence internationale

Plusieurs acteurs financiers internationaux sont présents en Ukraine afin de soutenir le développement, tel que la BEI (bureau à Kiev) ou la BERD (3 bureaux : Kiev, Lviv et Odessa).

En 2016, la BERD a fourni 380 millions € de prêts et de garanties commerciales aux banques locales partenaires et à d'autres institutions financières pour des prêts aux entreprises, tandis que l'UE a mis à disposition 19 millions € pour l'assistance technique, les incitants à l'investissement et le partage des risques. 
Via son Trade Facilitation Programme, la BERD, continue à couvrir les risques d’opérations commerciales avec l’Ukraine. En effet, les banques et assureurs crédits ont actuellement cessé toute garantie sur l’Ukraine en raison de la situation géopolitique, ce qui met en difficulté les exportateurs belges vers ce pays.

Le 29 mai 2018, les ambassadeurs de l'UE ont approuvé, au nom du Conseil, un accord avec le Parlement européen sur une nouvelle assistance macro-financière pour l'Ukraine. Un prêt supplémentaire de 1 milliard d'euros couvrira les besoins de financement de l'Ukraine sur une période de deux ans et demi et soutiendront la stabilisation économique et un programme de réformes structurelles, complétant les ressources fournies par le FMI et d'autres donateurs.

Suppression de la conversion

La Banque nationale d’Ukraine (NBU) a levé entièrement l’obligation de conversion des devises étrangères à dater du 20 juin 2019. Cette mesure restrictive avait été introduite en 2012 afin de stabiliser la monnaie ukrainienne (hryvnia – UAH). Le taux de conversion obligatoire variait de 50 % à 100 %. La dernière modification de la mesure datait de mars 2019 avec une baisse du taux de conversion obligatoire à 30 %, dans le cadre de la libéralisation des règles de contrôle des changes.

Source : Schneider Group

 

Retour en haut back to top