Situation politique

Le Premier ministre Matata Ponyo avait déposé sa démission et celle de son gouvernement auprès du Président de la République Joseph Kabila Kabange, le 14 novembre 2016 après 4 ans et demi à la tête du gouvernement.

Samy Badibanga Ntita, membre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) a été nommé par ordonnance présidentielle rendue publique le 17 novembre 2016 comme nouveau chef du gouvernement.

Sous l’égide des évêques catholiques, médiateurs de la crise politique, le pouvoir et l’opposition ont trouvé le 31 décembre 2016 un compromis politique (Accord de la Saint Sylvestre) pour la gestion du pays jusqu’à l’élection du nouveau chef de l’Etat qui va succéder à Joseph Kabila. Le dernier mandat constitutionnel de l’actuel Président s’est achevé le 19 décembre 2016. Cependant, le Président reste en fonction jusqu’à l’installation du nouveau Président élu. Les élections présidentielles, législatives nationales et provinciales seront tenues avant fin décembre 2017.

En vertu de l’application stricte de l’accord du 31 décembre 2016, le Premier ministre doit être présenté par le parti de coalition de l’opposition, Rassemblement. La liste présentait 5 candidats:

  • Raphaël Katebe Katoto, demi-frère de Moïse Katumbi et ancien membre du conseil des sages du Rassemblement;
  • Bruno Tshibala, ancien secrétaire général adjoint de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS, parti d’Étienne Tshisekedi);
  • Roger Lumbala, ex-allié de la rébellion du Mouvement du 23-Mars (M23);
  • Valentin Mubake, ancien conseiller d’Étienne Tshisekedi, exclu mardi de l’UDPS pour avoir rencontré Joseph Kabila contre l’avis du parti;
  • Félix Tshisekedi qui représente la tendance katumbiste du Rassemblement.

Les parties prenantes aux discussions sur la mise en œuvre de l’accord politique du 31 décembre 2016 se sont mises d’accord le 26 janvier 2017 sur la composition du gouvernement de la transition. Il  comptera 53 membres (43 Ministres et 10 vice-Ministres) dont les composantes sont issus de:

  • Majorité Présidentielle (MPP): 21
  • Rassemblement (UDPS, G7,…): 16
  • Opposition Politique Signataire UA: 11
  • Opposition Républicaine: 3
  • Société Civile Signataire Accord du 18 octobre 2016: 1
  • Société Civile non Signataire: 1

Après la mort du leader du parti de l’opposition Rassemblement, le 1 février 2017, Etienne Tshisekedi, Rassemblement a nommé deux présidents : un président politique, Félix Tshisekedi, son fils, et un président stratégique, Pierre Lumbi, ex-ministre. C'est donc pour la solution d'une double présidence qu'a opté le Rassemblement, une façon de résoudre le casse-tête des ambitions des différentes composantes de cette coalition et notamment du G7 et de l'UDPS.

Un nouveau Premier Ministre vient d’être nommé, Bruno Tshibala. Il a été reçu par le président de la République le 10 avril 2017. Il a entamé les consultations en vue de la formation du futur gouvernement. Contesté par une partie de sa formation politique, l’UDPS, mais aussi le Rassemblement, Bruno Tshibala dispose des cartes en mains pour convaincre ses anciens camarades à participer à son gouvernement. Selon l’agenda du Premier ministre, il recevra, mercredi 12 avril 2017, la Majorité présidentielle, l’opposition politique signataire de l’accord du 18 octobre 2016, l’opposition républicaine et la Société civile signataire de l’accord du 18 octobre 2016.

Retour en haut back to top