Cinq conseils

Comment traiter avec des partenaires israéliens?

l’Israélien peut parfois apparaitre agressif et arrogant. Il est plus juste de dire qu’il va droit au but et ne s’encombre d’aucun complexe.

Afin de réussir dans les affaires avec les Israéliens, il faut  comprendre d’où ils viennent. Israël se caractérise par de nombreux groupes ethniques et culturels. Il faut en tenir compte et  savoir faire face a toutes situations. 

L’Israélien entamera la conversation en disant « shalom » ou « hello » et se présentera tout en donnant une poignée de main. Il approchera son interlocuteur de près, le contact physique ne lui fait pas peur.  Passionné et expressif, il donnera libre cours à ses émotions et à ses sentiments et haussera vite le ton lors de conversations.  Curieux de tout, il peut poser des questions assez « intimes » à des gens qu’il connaît à peine, tel que le montant de votre salaire, ou votre état civil.  Répondez en circonvenant la question, de manière polie.

Lors de discussion d’affaires, l’Israélien aime la négociation.  Ne soyez pas offensé par ce qui vous semble une offre ridicule.

Il est important d’avoir une carte de visite en Anglais.

L’Anglais est compris et parlé par la grande majorité de la population. Les étrangers qui connaissent quelques mots d’Hébreu sont considérés comme des amis.  Le tutoiement est de rigueur en Israël (l’Hébreu, comme l’Anglais, ne connaît pas le vouvoiement) et on passe rapidement à l’utilisation du prénom.  Ce n’est pas pour cela qu’on ne vous respecte pas.  La tenue vestimentaire est tout à fait informelle, surtout l’été qui est chaud et humide. 

La relation avec le temps

Les Israéliens veulent les choses aujourd’hui, maintenant. Si vous ne voulez pas perdre votre partenaire israélien, ne lui parlez pas en termes  de mois et certainement pas d’années ; il pourrait penser que vous n’êtes pas sérieux. Il faut parler en termes de jours et de semaines. Les négociations sont souvent menées tambour battant et l’Israélien voudra les conclure rapidement. Les rendez-vous sont souvent spontanés et la ponctualité, qui n’est pas le fort des Israéliens en règle générale, est plutôt respectée  pour un rendez-vous d’affaires.

Déplacez-vous, allez prospecter sur place

Le contact humain sur place est très important.  La taille du pays permet l’organisation de plus d’un rendez-vous par jour.  Le déplacement par train et/ou par taxi est facile et peu onéreux. Les Israéliens apprécient le déplacement des hommes d’affaires étrangers. Au départ de Bruxelles, il y a 5 vols directs d’EL AL et  six  vols directs de SNBA vers Tel Aviv.

Contactez-nous avant votre déplacement;  nous vous indiquerons le meilleur moyen d'arriver à  vos  rendez-vous -  en train ou en bus + taxi. Si vous le désirez nous pouvons également vous mettre en contact avec un chauffeur de taxi de confiance.

S’adapter aux caractéristiques du marché

Le marché israélien est ouvert aux importations et très concurrentiel.   Toutefois de plus en plus de produits proviennent d’Extrême-Orient en raison de prix inférieurs. Mais l’acheteur israélien se montre très ouvert aux produits dits « occidentaux », à condition de les obtenir à un prix intéressant.

Pour pénétrer le marché israélien il faut être très patient et parfois réviser ses prix à la baisse.

Sujets à éviter

Lors de vos entretiens avec des Israéliens, évitez d’aborder le thème de la religion et de la politique.

Retour en haut back to top