Secteurs porteurs

Avec ses 3,7 millions d’habitants, la Géorgie représente un espace économique assez réduit. L’économie est traditionnellement basée sur l’agriculture, le tourisme et les sports d'hiver, ainsi que le transport.

Le gouvernement souhaite profiter de la situation géographique de la Géorgie pour qu’elle devienne l’axe de transport puissant entre la Chine, l’Asie centrale, l’Europe et la Turquie. C’est pourquoi le pays construit des routes en direction est-ouest. La mise en service de chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars (BTK) est prévue pour l’été 2017.

Bien que 50 % de la population soient actifs dans l’agriculture, le rendement de ce secteur reste toujours assez bas et ne dépasse pas 10 % du PIB.  Les principaux produits agricoles sont le blé, le maïs, l'orge, la pomme de terre, les agrumes et autres fruits, le tabac, les raisins de cuve et le riz. 

Aujourd'hui, la plus grande part du PIB de la Géorgie (67,4 %)  provient du secteur des services (en particulier les hôtels, les restaurants, le transport et les télécommunications).

Le secteur industriel est moins développé et se compose principalement de l'industrie alimentaire en pleine expansion, la fabrication d'équipement de transport, les avions, les moteurs électriques, les produits chimiques et les textiles, le fer et l'acier.  Les secteurs industriel et minier contribuent à 23,2 % du PIB.  

La Géorgie est un pays riche en minéraux, particulièrement le manganèse, le cuivre, le tungstène, le marbre, et le pétrole.  La production d'hydroélectricité est importante mais la Géorgie reste largement importatrice pour rencontrer ses besoins énergétiques. 

Retour en haut back to top