Informations

Dates :18 - 26.05.2019
Sur Twitter : #WBmissionAFRICA
Conditions de participation

Inscription

Contact

Dominique Delattre
32-2-421.84.93
d.delattre@awex.be

Secteur(s)

Organisateur

AWEX

En détail

MISSION ÉCONOMIQUE À LA RÉUNION, MADAGASCAR ET À MAURICE

du 18 au 26 mai 2019

 

Ile de la Réunion

L’île de la Réunion, département et région d’outre-mer (DROM) français, est une région ultrapériphérique de l’Union européenne située au cœur de l’océan Indien. Même si l’île n’appartient pas à l’espace Schengen ni au territoire douanier européen, la Réunion fait bien partie intégrante de l’Union européenne, ce qui est un avantage appréciable. Sa proximité géographique, culturelle et commerciale avec le continent africain fait donc de l’île une «tête de pont» idéale pour permettre aux entreprises européennes de développer des activités commerciales en Afrique sub-saharienne.

Avec une population jeune (40% de < 25 ans), un taux de croissance (3,1%) trois fois plus élevé qu’en France métropolitaine et une économie tournée vers l’international, la Réunion présente de sérieux atouts économiques et financiers. De plus, un éventail de mesures de soutien particulièrement avantageuses (exonération de charges sociales, défiscalisation de certains investissements, régime de TVA avantageux, …) fait de l’île un cadre idéal pour le développement de nouvelles activités économiques dans la région.

En raison de son caractère insulaire, la Réunion se situe par ailleurs à la pointe dans les secteurs du développement durable et des énergies renouvelables. Les secteurs agroalimentaires, du tourisme et du numérique sont aussi très importants et en croissance constante.

Après une dizaine d’années d’isolement politique et de ralentissement économique,

Madagascar

Madagascar, un marché de plus de 25 millions d’habitants, connaît aujourd’hui un renouveau qui laisse entrevoir des perspectives intéressantes pour les entreprises européennes.

Sur le plan politique, l’élection, dans le calme et la transparence d’un nouveau président en décembre 2018, témoigne de la sérénité retrouvée dans le pays depuis quelques années. Cette stabilité permet de désormais largement miser sur l’économie pour les années à venir, ce qui devrait engendrer une augmentation drastique des flux d'investissements directs étrangers dans ce pays au potentiel certain. Le taux d’endettement faible (42%), les nombreux investissements en cours et le taux de croissance (4-5%) sont autant d’éléments incitant ainsi à l’optimisme.

La normalisation politique a aussi permis à Madagascar de réintégrer progressivement les institutions multilatérales telles que la SADC (Southern African Development Cooperation), l’Union Africaine et l’AGOA (African Growth and Opportunity Act). L’UE finance pour sa part de nombreux projets d’infrastructures dans le pays par le biais du Plan d’Investissement Extérieur (PIE) et dispose d’un ALE avec Madagascar. Les secteurs clés de l’économie malgache sont l’agriculture, les TIC et les infrastructures.

Notre mission coïncidera d’ailleurs avec l’ouverture officielle de la Foire Internationale de Madagascar à laquelle nous nous rendrons et où nous disposerons d’un stand.

Ile Maurice

Marché à taille humaine, plaque tournante de l’océan indien et véritable carrefour entre le sous-continent indien et l’Afrique, l’Île Maurice est souvent présentée comme le «Singapour de l’océan Indien». L’économie de l’océan, l’industrie manufacturière, l’immobilier et les services financiers sont les secteurs les plus importants sur l’île, sans oublier le tourisme et le million et demi de visiteurs annuels.

La Banque mondiale classe Maurice parmi la quinzaine d’économies qui sont passées de la catégorie faibles revenus à celle de revenus moyens, groupe restreint de pays qui sont sortis de la pauvreté, en moins de trente ans. Le FMI n’hésite d’ailleurs pas à parler de «miracle mauricien». En effet, ce pays est en tête de tous les classements économiques pour la zone Afrique et pointe même à la 20ème place du classement Doing Business 2019.  Outre le fait que ce marché sert de plateforme de réexportation vers l’Afrique sub-saharienne grâce aux nombreux accords de libre-échange existants, Maurice se positionne pour accueillir les sièges sociaux et des fonctions majeurs (RH, R&D, service légal, …) des entreprises souhaitant déployer leurs activités en Afrique.

Résultat d’une politique délibérée d’ouverture et de réformes, les investissements directs étrangers (IDE) sont en très vive augmentation. Les autorités mauriciennes entendent encore accentuer l’attractivité de leur pays en renforçant les mesures d’incitation aux investisseurs. Ce pays est à la taille de la Wallonie. Tous y parlent le français et l’anglais.

Programme de la mission

Actuellement, le programme de la mission se présente de la manière suivante:

Samedi 18 ou Dimanche 19 mai 2019             

Arrivée à Saint-Denis (Île de la Réunion) et briefing

Lundi 20 mai 2019                          

Journée de travail (B2B et contacts officiels)

Mardi 21 mai 2019                         

Programme de visites extérieures (Saint-Denis), matin

Transfert vers Antananarivo (Madagascar), après-midi

Mercredi 22 mai 2019                   

Journée de travail (B2B et contacts officiels)

Jeudi 23 mai 2019                          

Programme de visites extérieures (Antananarivo), matin

Transfert vers Port-Louis (Île Maurice), après-midi

Vendredi 24 mai 2019                  

Journée de travail à Port-Louis (B2B et contacts officiels)

Samedi 25 mai 2019                     

Programme de visites extérieures (Port-Louis), matin

Retour en Belgique, arrivée prévue le dimanche 26 mai

 

Chaque participant a la possibilité de visiter un ou plusieurs pays proposés, sans pour autant participer à l’entièreté de la mission. Pour chacun des trois pays visités, un programme de contacts individuels sera organisé à l’intention de chaque entreprise wallonne.

Ce programme sera élaboré par notre Conseiller économique et commercial en poste à Johannesburg, Monsieur Jean-Pierre Muller, johannesburg@awex.org.za, sur base des objectifs définis par le participant par le biais d’un questionnaire commercial qui lui sera envoyé dès réception de son inscription.

Logistique et Budget

Chaque participant est responsable de ses réservations, notamment en ce qui concerne les vols et le logement.

A titre indicatif, le prix global pour une combinaison de vols (et Thalys Bruxelles-Paris) permettant de participer à l’ensemble du programme de la mission s’élève actuellement à environ 1.600 € (taxes incluses) en classe économique.

Par ailleurs, l’AWEX va négocier un tarif préférentiel pour la location de chambres dans les trois hôtels qui seront retenus pour la mission.

Soutien financier de l'AWEX

Depuis le 1er janvier 2016, les demandes d’incitants ayant fait l’objet d’un accord ministériel bénéficient d’une procédure de paiement simplifiée, en application du principe de confiance.

L'incitant «Support Mobilité hors U.E.», pour autant que les conditions d'éligibilité soient respectées, peut soutenir vos efforts de prospection commerciale à l'étranger, à l'occasion de la présente initiative. Pour l'introduction effective de votre demande, je vous invite à recourir au formulaire électronique disponible ici et qui est disponible sur le site Internet de l'AWEX.

Attention, pour pouvoir être prise en considération, votre demande devra nécessairement être introduite au minimum 10 jours ouvrables avant le début de la mission.

Si vous souhaitez des renseignements à ce sujet, je vous invite à prendre contact avec Sofia Kabayiza (02/421.85.68) ou avec Christophe Servais (02/421.85.67).

Vous pouvez également solliciter gratuitement l’accompagnement d’un coach durant 5 jours à répartir sur un an pour réussir votre projet d’exportation. La description complète du programme, le profil des coaches ainsi que le formulaire pour solliciter le coaching est disponible sur le site de l’AWEX.

Inscription à la mission

La participation à la mission est totalement gratuite pour les entreprises wallonnes. Pour y participer, il est toutefois nécessaire de compléter le formulaire d’inscription électronique disponible sur le site de l’AWEX.

La participation d’entreprises flamandes, bruxelloises ou grand-ducales est également possible mais est payante. En l’occurrence, les conditions de participation appliquées aux entreprises non wallonnes seront précisées lors de la demande d’inscription.

Le formulaire dûment complété devra nous parvenir au plus tard le vendredi 05 avril 2019, date de clôture des inscriptions. Attention, au-delà de cette date, l’AWEX ne sera plus en mesure de vous assurer l’intégralité des services généralement offerts dans le cadre de l’organisation de missions économiques. 

La participation aux missions de l’AWEX est réservée aux sociétés ayant un siège d’exploitation en Wallonie et qui y développent une activité significative en termes d’emploi et/ou de valeur ajoutée pour l’économie wallonne.

Dominique Delattre

Directeur

T 32-2-421.84.93

Principales opportunités d'affaires à la Réunion

  • Partie de l’UE à proximité immédiate de marchés à forte croissance, la Réunion constitue une tête de pont idéale vers l’Afrique pour les entreprises exportatrices ;
  • Région ultrapériphérique de l’UE au titre de département et de région d’outre-mer français, la Réunion présente un environnement des affaires stable, sécurisé et moderne où la monnaie d’échange est l’Euro (€);
  • Avec 2 aéroports internationaux, 1 port en eaux profondes (le 4ème de France) et plus de 1200km de réseau routier, la Réunion dispose d’infrastructures qualitatives;
  • Main d’œuvre disponible, jeune (40% a < 25 ans) et qualifiée;
  • Agroalimentaire: 4 secteurs principaux (boissons, sucre, viande et lait) sujets à des innovations permanentes ;
  • Le tourisme: exemplarité en matière de durabilité et offre diversifiée dans le secteur
  • Energies renouvelables: représente un tiers l’énergie actuellement produite sur l’île et objectif de passer à 100% de renouvelable d’ici 2030 ;
  • Recherche et développement/Innovations: savoir-faire adapté et à la pointe pour les territoires insulaires et tropicaux ;
  • Numérique et digital: territoire labellisé French Tech en tant que Health-Tech avec expertise spécifique en E-santé, E-tourisme et E-énergies, connectivité optimale avec deux câbles sous-marins et développement de softwares et télécommunications;
  • Soutiens aux investissements: régime de TVA avantageux au taux de 8,5%, exonérations de charges sociales et défiscalisation partielle des investissements productifs, compensation des surcoûts de transport vers/depuis l’UE. 
  • Services : tourisme, télécom, finances, transport
  • Économie bleue: développement portuaires, production d'énergie marine, pêche, éco-tourisme

Principales opportunités d'affaires à Madagascar

  • L’agriculture, en ce compris la pêche et l’exploitation forestière, le pays est le premier producteur de mondial de vanille et de litchi ;
  • L’Industrie agroalimentaire : Madagascar est la plaque tournante de l’océan indien pour les secteurs du bétail, du riz, des céréales, les fruits et légumes, le cacao, le café, l'élevage de poissons, …;
  • L’Exploitation minière : pierres de carrière, pierres précieuses et semi-précieuses ;
  • L’industrie pétrolière et gazière, compte tenu de la présence de grandes réserves on-shore et offshore;
  • Les infrastructures : d’importants projets de développement des infrastructures de transport sont planifiés dans l’ensemble des domaines routier, portuaire et aéroportuaire, notamment sous la forme de PPP ;
  • L’énergie : il y a de gros besoins à satisfaire et plusieurs projets hydroélectriques, solaires, et  éoliens sont planifiés pour profiter du potentiel présent dans le pays ;
  • Le secteur IT et des télécommunications : le raccordement de l’île par des câbles sous-marins permet à Madagascar de jouir d’une excellente connectivité internationale, l’une des meilleures d’Afrique. Le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) connaît un véritable essor. Ces conditions techniques favorables, combinées à un faible coût de la main d’œuvre, poussent des investisseurs, implantés en Afrique du Nord, à délocaliser à Madagascar des services externalisés (BPO, call centers, développements, traitement de données, …) ;
  • Le tourisme: ce secteur représente pour Madagascar un potentiel de développement exceptionnel, et de rentrées de devises, de par la grande diversité des produits touristiques que l’île peut offrir;
  • La cosmétologie: ce secteur, dont la demande est en forte croissance, offre également un indéniable potentiel de croissance. 4ème pays au monde à détenir la plus grande variété d’herbes et de végétaux à vertus thérapeutiques, Madagascar exporte chaque année près de 900 tonnes de plantes médicinales, dont 70% sont destinées à l’Europe, à des fins cosmétiques. Le pays produit aussi 1 500 tonnes d’huiles essentielles.

Principales opportunités d'affaires à Maurice

  • Le secteur des «smart cities» : construction de bureaux et logements, et mise en place de services municipaux innovants et respectueux de l’environnement;
  • Le secteur de l’eau : eaux potables (captage, pompage, traitement, réseau, distribution, qualité), gestion des eaux de surface (évacuation et valorisation dont aquaculture) et eaux à usage industriel (chauffage, refroidissement, filtration, …);
  • Gestion de l’environnement : valorisation des déchets, dont méthanisation et compostage;
  • Energies renouvelables : solaire, hydro, éolien, géothermie, …;
  • Les technologies de l’information et des télécommunications : l’industrie des TIC et du BPO (business process outsourcing) connait une croissance rapide et offre des débouchés en particulier dans les secteurs suivants;
    • Externalisation: non voix et voix (service clientèle, helpdesk technique, télémarketing, gestion de Front office);
    • IT Outsourcing, centres de données et de reprise après sinistre;
    • Multimédia et design;
    • Le développement d'applications mobiles;
    • Knowledge Process Outsourcing comme le “Legal Process Outsourcing” – prestations juridiques ;
  • Le secteur des services au sens large, en particulier dans le tourisme, le médical et les finances ;
  • Secteur financier : développement important du secteur (5,4% de croissance et 85 millions $ gérés par plus de 21 banques) ;
  • Innovations : incubateurs et start-ups
  • Les investissements à Maurice : atouts juridiques et fiscaux, hub régional pour l’Océan indien et l’Afrique subsaharienne.

Aide(s) disponible(s) de l'AWEX

Support Mobilité hors UE

Prospectez de nouveaux marchés hors Union Européenne pour créer un réseau de distribution ou nouer des partenariats et invitez en Belgique vos partenaires commerciaux avérés ou potentiels.

Retour en haut back to top